Notes

Owen 2022-10-20 04:54:33

Le titre de l'album reprend le début d'une célèbre citation de Mao : « La révolution n'est pas un dîner de gala ; elle ne se fait pas comme une œuvre littéraire, un dessin ou une broderie ; elle ne peut s' accomplir avec autant d'élégance, de tranquillité et de délicatesse, ou avec autant de douceur, d'amabilité, de courtoisie, de retenue et de générosité d'âme. La révolution, c'est un soulèvement, un acte de violence par lequel une classe en renverse une autre. »

Répliques célèbres et droles :
- Mon Dieu, pourquoi m'a-tu abandonné ? Parce que je n'existe pas.
- La France en 67 c'est un peu comme des assiettes sales
- Quand le soleil se couche, il est tout rouge. Pour moi le soleil ne se couche jamais.
- Sur le chemin du socialisme on rencontre toujours la révolution.
- D'où viennent les idées jutes ? Elles tombent du ciel ? Elles viennent de la pratique sociale et de la lutte pour la production, de l'expérimentation scientifique et puis.. de la lutte des classes.
- Supprimer les examens parce que l 'on y apprend rien, parce qu'il est interdit de copier et aussi parce que c'est une sorte de racisme parce qu'ils sont réservés à ceux qui travaillent à plein temps et parce qu'ils sont générateurs de névrose, d' angoisse et de frustration sexuelle.
- Le club Méditerranée fait sur le même schéma que les camps de concentration

Le dialogue de Véronique et de Francis Jeanson:
- Formidable ces universités fermées.
- Oui mais il faudra les rouvrir
.instant les étudiants sont aux champs et je trouve ça formidable (...)
C'est le fait d'avoir fait ce travail manuel, physique, avant qui m'a permis de réussir le bachot, qui m'a aidé en tous cas à réviser avec toi.
- A bon c'est ce qui t'a permis de mieux comprendre ce que je te disais quand je te parlais de philosophie !
- C'est un très grand problème l'éducation. Tu trouves pas qu'il faut tout reprendre à zéro ?
- Oui mais comment ?
- Et bien d' abord fermer les universités comme en Chine
- Ce qui me gêne c'est que la culture c'est toujours une affaire de classe. Les ouvriers, ils viennent voir l'exposition Toutenkhamon parce que c'est de l'or. Si c' était du papier, ils ne se dérangeraient pas, ils s'en foutent.
- Fermer l'université avec des bombes. Pareil qu'en Algérie
- non répond Jeanson. Il y avait un peuple derrière Djamilla des hommes et des femmes qui étaient déjà entrés dans la lutte
-C'était pour l'indépendance et moi aussi je veux mon indépendance
- Toi tu veux ton indépendance mais vous êtes à la vouloir ? Je t'ai posé la question tu m'as dis deux ou trois
-Mais justement il y en a beaucoup qui n'y pensent pas encore et nous on pense pour eux
- Tu penses qu'on peut faire une révolution pour les autres ? Tu peux participer à une révolution, tu ne peux pas l'inventer.
- Si je veux acquérir des connaissances, il faut que je passe par la pratique
- La pratique révolutionnaire suppose une connaissance de la situation. Quel contenu vous donnerez ensuite a vote action ?
- Le terrorisme c'est un début d'action
-A quoi ça sert de tuer des gens si tu ne sais pas ce que tu feras après. Vous savez seulement que le système actuel vous est odieux et que vous êtes terriblement impatient d'en finir avec lui.
- Apres, j'étudierai la situation. Je n'arrêterais pas.
- La situation où l'étudieras-tu après ? Vous vous ferez arrêter au bout de huit jour.
- Francis toi aussi tu as été poursuivi.
- Oui mais il y avait beaucoup de complices parmi la population française. Parce que parmi ceux qui n'étaient pas tout à fait favorables à l'Algérie indépendante, ils n'étaient pas prêts à nous dénoncer. Vous n'aurez pas de complices qui iront jusqu'à se rendre complices de meurtres en séries. Vos actes ne mèneront à rien s'ils ne peuvent être pris en charge par une communauté, une classe par un grand nombre d'hommes et de femmes qui s'y associeront. Tu imagines qu'on peut comparer la Russie tsariste à la situation française actuelle ? Oui je pense que c'est une erreur, oui je pense que tu t'engages dans une voix sans issue.

View more about La Chinoise reviews

Extended Reading

La Chinoise quotes

  • Guillaume: I would like to be blind.

    Veronique: Why?

    Guillaume: To talk to each other better. We would listen seriously.

    Veronique: Ah yes. How come?

    Guillaume: By delivering language differently. Listen, language has changed its meanings in two thousand years.

    Veronique: So?

    Guillaume: So we would talk seriously. Finally, these real meanings would change words.

    Veronique: Ah yes, we would talk as if words were sounds and matter.

    Guillaume: That's... what they... are. Veronique.

    Veronique: Right. Let's start then.

    Guillaume: By the river.

    Veronique: Green and blue.

    Guillaume: Tenderness.

    Veronique: A bit of despair.

    Guillaume: The day after tomorrow.

    Veronique: Maybe.

    Guillaume: Literary theory.

    Veronique: A film by Nicholas... Ray.

    Guillaume: The... Moscow... trials.

    Veronique: Red... breast.

    Guillaume: Rock... and roll.

    Veronique: And so on.

    Guillaume: And so on?

    Veronique: And so on.

    Guillaume: I love you, you know.

  • Kirilov: 'Art does not reproduce the visible but makes visible.'

    Veronique: Yes, as imaginary aesthetics.

    Kirilov: Yes, but this imaginary does not reflect reality. It is the reality of surreflexion. One can hear statements like 'use only the three colours, the three primary colours, blue, yellow and red, which are perfectly pure and thus perfectly balanced' on the pretext that all other colours can be found in them.